SANNE VAN OLPHEN:      "DE CORPS ET D’ESPRIT"

 La Néerlandaise Sanne Van Olphen quittera le TSCV à l'issue de la saison, l'occasion de revenir avec elle sur ses trois années sur la rade.

_IGP9358.jpg
 

« Une belle joueuse de handball, dans tous les sens du terme ». Voilà ce que dit Thierry Vincent à propos de Sanne Van Olphen, qui rejoindra dans quelques semaines le club danois de Viborg HK, après trois ans de bons et loyaux services au Toulon Saint-Cyr Var handball. Et si l'entraîneur toulonnais regrette juste qu'elle ait été moins performante depuis l'annonce de son départ au Danemark, il n'en gardera que des bons souvenirs.

135.jpg

«Comme à la maison»

De Toulon et du TSCV, la jolie Néerlandaise ne gardera elle aussi que des bons souvenirs ... à l'exception des exercices effectués sur la piste par le préparateur physique Julien Orméa. « J'ai vécu trois années incroyables ici. Ca a été un peu compliqué au début car la culture était complètement différente de ce dont j'avais l'habitude mais une fois que j'avais appris à connaître les gens et à parler un peu le français, je me suis senti comme à la maison » avoue-t-elle.

Avec son sourire communicatif et sa faculté à aller vers les autres, la vice-championne du monde 2015 s'est parfaitement intégrée au sein du collectif toulonnais et n'oubliera pas de sitôt le club. « C'est vraiment une grande famille, tout le monde a bien pris soin de moi ». Elle a une pensée pour le staff, les supporters et se remémore les nombreuses après-midi sur la plage avec ses coéquipières. « Ça va être dur de retourner vivre dans le froid après s'être habitué à ce climat » s'amuse-t-elle. « Toulon est vraiment un endroit incroyable pour vivre ».


ELLE REVE DE LIGUE DES CHAMPIONS

Parmi ses souvenirs, il y a les éditions 2016 et 2017 du calendrier du TSCV, dont elle a pris une part importante dans l'organisation. « C'est une très bonne initiative car ça montre les filles dans une autre tenue qu'une tenue de handball » confie celle qui compte plus de 14000 abonnés sur Instagram. Elle se rappelle aussi de la finale de Coupe de France disputée la saison dernière à l'Accord Hôtel Arena de Paris-Bercy, un moment qui lui a donné « la chair de poule devant l'ambiance de la salle. C'était fou. Le public était au top ».

Sanne mer 3.jpg

Après avoir succédé à Marie-Paule Gnabouyou au poste d'arrière droite du TSCV, elle succédera à nouveau à "MP" à Viborg. Elle s'attend à vivre d'autres moments forts et compte se servir de son expérience toulonnaise pour aller de l'avant. « J'ai beaucoup appris ici et j'attends avec impatience la prochaine étape de ma carrière ». Elle rêve désormais de participer à la Ligue des Champions, la plus grande compétition de club. Et c'est tout ce qu'on souhaite à Sanne, qui, durant trois saisons, nous aura régalé sur et hors du terrain par sa gentillesse, sa disponibilité, son bras gauche et son sourire.